lunette de soleil dior,
lunette de soleil Carrera,Festival d’Avignon – polémique autour du focus sur l’Afrique subsaharienne,
lunettes carrera homme,
lunette google

Festival d’Avignon : polémique autour du focus sur l’Afrique subsaharienne

Voilà le monde du théâtre plongé dans l’embarras, depuis le coup de colère de l’auteur et metteur en scène Dieudonné Niangouna. L’artiste congolais a ouvert une polémique sur la programmation du Festival d’Avignon,Festival d’Avignon – polémique autour du focus sur l’Afrique subsaharienne, qui prévoit un focus sur la scène de l’Afrique subsaharienne, entre autres axes forts – la 71e édition aura lieu du 6 au 26 juillet. Le directeur du « in » d’Avignon, Olivier Py, dévoilait ainsi, le 22 mars, les artistes sélectionnés. Citons, entre autres,ray ban wayfarer, la chorégraphe Dorothée Munyaneza,Festival d’Avignon – polémique autour du focus sur l’Afrique subsaharienne, originaire du Rwanda,lunette de soleil femme dior, qui présentera Unwanted, une création – avec des prises de parole – sur les femmes violées pendant le génocide rwandais, et les enfants nés de ces viols. Dans le champ musical,Festival d’Avignon – polémique autour du focus sur l’Afrique subsaharienne, les Basongye de Kinshasa, Manu Dibango, Angélique Kidjo, Rokia Traoré monteront sur scène. Mais les festivaliers ne verront nulle pièce de théâtre issue du continent africain ou de sa diaspora.

Cette absence du théâtre est « bien pire qu’une injure », a dénoncé Dieudonné Niangouna dès le 23 mars, sur sa page Facebook. Cette charge venant d’un artiste très identifié en France, programmé dans les grands théâtres (dernièrement à La Colline, à Paris), n’en a été que plus retentissante. En voici un extrait : « Inviter un continent sans sa parole est inviter un mort. C’est une façon comme une autre de déclarer que l’Afrique ne parle pas, n’accouche pas d’une pensée théâtrale dans le grand rendez-vous du donner et du recevoir », écrit-il.

Reflet d’un imaginaire colonial

Le texte a été publié intégralement sur le site Sceneweb.fr. Sans prononcer le mot, le metteur en scène suggère que ce « focus » est le reflet d’un imaginaire colonial, cantonnant les artistes africains à la danse et à la musique. Agé de 40 ans, Dieudonné Niangouna dirige le Festival Mantsina, à Brazzaville, et fait découvrir chaque année, au mois de décembre, des auteurs,lunettes marc jacobs, des metteurs en scène et des comédiens. Il était par ailleurs,Festival d’Avignon – polémique autour du focus sur l’Afrique subsaharienne,…

Advertisements